On peut par exemple y jouer à des QCM ou trouver des informations sur une période particulière. C’est le cas du site Thebabytracks.com, qui offre de nombreuses rubriques, dont un grand nombre dédié aux dernières nouvelles de l’histoire et de l’art. Si vous souhaitez creuser des thèmes comme la Révolution française, la bataille de Waterloo ou les attentats du 11 septembre, Thebabytracks procure toutes les réponses à vos interrogations. Il est évident que la transmission de la mémoire collective ne se borne pas à enseigner des leçons à l'école. L’histoire demeure bien vivante, par les édifices et les ouvrages d'art. Si la France compte cent monuments nationaux, tels que la cathédrale de Besançon ou le château d'Angers, le patrimoine culturel s'expose également dans le moindre village. Nombre d'entre nous se rappellent nos aïeuls qui nous racontaient les grands événements du début du XXe siècle. La majorité de ces témoins ont disparu, mais il reste ce qu'ils nous ont légué. L'évolution technologique représente une chance supplémentaire d'alimenter cette relation avec notre histoire. Lorsque l'on consulte des sites spécialisés, on se rend rapidement compte qu'internet participe parfaitement à la transmission de notre histoire. Les consultations des visites virtuelles de la grotte Chauvet ou de la Tour Eiffel traduisent bien l’amour de nos compatriotes pour l'histoire.

Sur les ondes et sur le petit écran, les rendez-vous dédiés à un événement ou un personnage historique battent des records d'audience.

Plus de huit millions de personnes, avides de contempler des œuvres emblématiques, mais aussi de mieux comprendre l'histoire à travers l'art, franchissent chaque année les portes du musée du Louvre.

Alimenter la mémoire des grands événements est aussi l'une des manières de conserver le lien avec ses origines.

De nombreux sites web sont dédiés à l'histoire.